Machu Picchu

Je me lève vers 4h30 afin de prendre l’un des premiers bus pour le Machu Picchu (premiers départ entre 5h ou 5h30). A 6h heure je fais la file à l’entrée du site et une dizaine de minutes plus tard je suis à l’intérieur. Je monte immédiatement jusqu’à ce qu’on appelle la Hutte du Gardien, d’où on a une vue sur la citée. Le temps n’est pour le moment pas terrible, pour le lever du soleil c’est raté. Environ une demi-heure plus tard, le temps semble s’améliorer un peu. Mais c’est de courte durée, vers 7h30 il se met à pleuvoir. Le ciel se dégage à nouveau, un peu, deux heures plus tard. Heureusement car à 10h j’ai prévu de monter au sommet du Wayna Picchu (mon entrée me permet de passer le point de contrôle entre 10h et 11h uniquement).

A 10h passé de quelques minutes je suis au poste de contrôle. La marche débute tranquillement sur un sentier en bordure de la forêt humide. Quelques colibris virevoltes autour des fleurs. Cela se corse assez rapidement avec l’apparition du premier escalier d’époque Inca, le premier d’une longue série qui mène au sommet. Après chacun d’eux le sentier reprend. On se dit que la suite sera plus tranquille pour un moment. Mais l’espoir est de courte durée, après quelques mètres à peine un nouvelle escalier avec des marches de hauteurs variables pouvant atteindre les 40 cm reprend l’ascension. Après environ une heure de marche on atteint la première plateforme d’une série de terrasses. Quelques personnes y reprennent leur souffle. Je les imite. De cet endroit part un long escalier que des randonneurs revenant du sommet descendent. Je prends un autre chemin que j’avais repéré sur une carte avant de venir et qui mène également jusqu’au sommet où se trouve des ruines. J’y reste un moment avant de redescendre par le même escalier que les autres personnes. Certaines marches ne font pas plus de quinze centimètres de large, personnes sujettes au vertige, s’abstenir. Environ une heure plus tard je suis à nouveau en bas.

Je profite de quelques éclaircies pour revisiter le site un peu plus en détails et refaire quelque photos avant de marcher jusqu’au Pont de l’Inca qui se trouve à environ vingt minutes des ruines.

De retour, je fais un dernier tour dans la cité avant de redescendre à Aguas Calientes. Le soir je mange au restaurant l’”Indio Feliz”, une très bonne adresse.

Tags from the story
,